Accueil » Actualités » De quelle couleur est la mer ?

De quelle couleur est la mer ?

En breton, on ne voit pas le monde de la même façon. Ainsi, le mot glas désigne une couleur qui n’existe pas en français...

Les Inuits du Canada auraient une dizaine de mots différents pour désigner la neige, et autant pour la glace. Un pour la neige qui vient de tomber, un autre pour celle qui est déjà ancienne, des termes variés selon sa couleur, sa forme, sa texture… En d’autres termes, là où nous ne voyons qu’une étendue de blanc, eux distinguent des nuances qui nous sont imperceptibles. Logique, puisqu’il s’agit de leur univers. Mais c’est un exemple concret pour illustrer comment parler une langue permet de voir le monde autrement…
Pas besoin pourtant d’aller jusqu’en Arctique pour le constater. En Bretagne aussi, certaines choses qui semblent évidentes à des francophones seront plus subtiles pour des bretonnants. C’est le cas par exemple de la couleur glas. Glas, c’est le bleu. Le bleu du drapeau français, celui des uniformes de gendarmerie. Mais c’est également le vert. Oui oui, le vert. Comment ? Bleu et vert confondus, les bretonnants seraient-ils daltoniens ?
Non, mais ils découpent les couleurs perçues différemment. En réalité, glas, c’est la couleur de la mer. Et, partant de là, la couleur du vivant. Il existe bien un terme, gwer, pour désigner le vert. Mais il est utilisé pour la peinture, pour les objets, les choses. Un vert artificiel en quelque sorte. Pour la nature, c’est glas. Un arbre aux feuilles d’un vert tendre ? Glas. De l’herbe fraîche ? Glas. Et même un tapis d’algues vertes en décomposition ? Glas. De la verdure, tout simplement : glazadur. Alors, devinette, comment appelle-t-on les écologistes ? Ar re c’hlas, les bleus, évidemment…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez utiliser ces tags HTML et attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>