Accueil » Articles » Economie

Economie

Temps Fête: vieux gréements, jeune garde

Temps Fête, le rendez-vous estival des années paires à Douarnenez, s’est offert un sacré coup de jeune en mettant à sa tête deux coprésidents de 26 et 22 ans, Justine Bonneau et Louis Tanniou. Objectif : redonner une dynamique à l’évènement et y attirer la nouvelle génération…Lire la suite

Jean Blaise, “Nantes, c’est la Bretagne, évidemment”

Il est le personnage incontournable de la culture à Nantes. Après avoir réveillé la ville sous l’impulsion de Jean-Marc Ayrault, en y invitant Royal de Luxe ou en créant Le Lieu Unique, Jean Blaise est devenu directeur du Voyage à Nantes, une structure qui gère à la fois l’offre culturelle de la ville et l’attractivité touristique. C’est dans ce cadre qu’il vient de lancer le parcours Traversée moderne d’un vieux pays, qui va de Nantes au Mont-Saint-Michel en passant par Rennes et Saint-Malo. C’est bien sur l’image de la Bretagne que Jean Blaise s’appuie pour attirer des touristes, notamment asiatiques. Car il l’affirme : Nantes, sans la Bretagne, n’existe pas à l’international…Lire la suite

Yec’hed mat !

La plus grande des brasseries bretonnes, la Brasserie de Bretagne, fête ses 20 ans. Pour faire face au développement soutenu de ses marques, Britt, Dremmwel ou Sant Erwann, elle a prévu de déménager à Concarneau. Marc-Olivier Bernard est à la tête de cette entreprise dont le succès illustre le terrain conquis par les petites brasseries au détriment des multinationales de la bière…Lire la suite

La Bretagne fait sauter la banque !

Le président du Crédit Mutuel Arkéa Jean-Pierre Denis revient pour Bretons sur les raisons qui mènent son groupe à reprendre son indépendance vis-à-vis de la Confédération nationale du Crédit Mutuel. Un combat qui n’est pas anodin pour une banque à l’ancrage breton profond…Lire la suite

Michel Salaün: “Mon boulot, c’est ma passion”

En 1927, un jeune ouvrier agricole de Collorec quitte le Centre-Bretagne pour les États-Unis. À son retour, au lieu d’acheter la ferme qu’il ambitionnait, Michel Salaün acquiert un autocar. C’est le début d’une saga familiale, la naissance d’une entreprise de transport que son petit-fils, également prénommé Michel, préside désormais. Il en a fait le sixième tour-opérateur français, employant 620 salariés et permettant à 215 000 clients de voyager à travers le monde…Lire la suite

Nadine Hourmant: “On se battra, on n’a plus rien à perdre”

Secrétaire départementale du syndicat Force ouvrière dans le Finistère, Nadine Hourmant est aussi salariée de Doux. Ses interventions télévisées lors du dépôt de bilan de son entreprise, en 2012, avaient marqué, tout comme ses prises de position au moment du mouvement des Bonnets rouges. Alors que Doux replonge dans une période de turbulence, Nadine Hourmant revient sur son parcours et sur la situation du groupe et de ses salariés…Lire la suite

“On se battra, on n’a plus rien à perdre”

Secrétaire départementale du syndicat Force ouvrière dans le Finistère, Nadine Hourmant est aussi salariée de Doux. Ses interventions télévisées lors du dépôt de bilan de son entreprise, en 2012, avaient marqué, tout comme ses prises de position au moment du mouvement des Bonnets rouges. Alors que Doux replonge dans une période de turbulence, Nadine Hourmant revient sur son parcours et sur la situation du groupe et de ses salariés.