Accueil » Articles » Politique

Politique

“On se battra, on n’a plus rien à perdre”

Secrétaire départementale du syndicat Force ouvrière dans le Finistère, Nadine Hourmant est aussi salariée de Doux. Ses interventions télévisées lors du dépôt de bilan de son entreprise, en 2012, avaient marqué, tout comme ses prises de position au moment du mouvement des Bonnets rouges. Alors que Doux replonge dans une période de turbulence, Nadine Hourmant revient sur son parcours et sur la situation du groupe et de ses salariés.

Pascal Ory, qu’est ce que le populisme ?

Professeur d’histoire à l’université Paris-1, Pascal Ory vient de faire paraître Peuple souverain, un ouvrage de réflexion historique sur la notion de populisme. Originaire de Rennes, il a aussi vécu et analysé les évènements de Mai 68. Spécialiste de l’Occupation, il a été l’une des voix favorables à la réédition des pamphlets antisémites de Céline dans le débat initié par Gallimard…Lire la suite

Richard Ferrand: “Moi j’avance, je continue, je travaille”

Le député de Châteaulin fut l’un des premiers soutiens d’Emmanuel Macron, alors que celui-ci était encore ministre de l’Économie. Réélu aux dernières législatives, il a été un éphémère ministre de la Cohésion des territoires, poussé à la démission après avoir été mis en cause dans une affaire touchant les Mutuelles de Bretagne. Il est aujourd’hui président du groupe En Marche ! à l’Assemblée nationale…Lire la suite

Alain Finkielkraut: “Faire exploser une nation est une terrible responsabilité”

Quel regard porte le philosophe sur les mouvements de fond qui secouent les États-nations aujourd’hui ? Soutien de la volonté d’indépendance de la Croatie et de la Slovénie, Alain Finkielkraut conteste en revanche celle de la Catalogne. Dans cet entretien, il explique ses prises de position et marque aussi sa défiance quant à l’apprentissage des langues régionales, dont le breton…Lire la suite

Richard Ferrand

Le député de Châteaulin fut l’un des premiers soutiens d’Emmanuel Macron, alors que celui-ci était encore ministre de l’Économie. Réélu aux dernières législatives, il a été un éphémère ministre de la Cohésion des territoires, poussé à la démission après avoir été mis en cause dans une affaire touchant les Mutuelles de Bretagne. Alors que la justice a clos l’affaire, il est aujourd’hui président du groupe En Marche ! à l’Assemblée nationale.

Gilles Martin-Chauffier

“La Bretagne va survivre à la France”
L’écrivain et rédacteur en chef de Paris Match vient de faire paraître un essai baptisé Du bonheur d’être Breton. Il y expose sa certitude de voir, un jour, la Bretagne retrouver son indépendance dans une Europe fédérale.