Accueil » Articles » Politique

Politique

Nantes, c’est la Bretagne, évidemment

Il est le personnage incontournable de la culture à Nantes. Après avoir réveillé la ville sous l’impulsion de Jean-Marc Ayrault, en y invitant Royal de Luxe ou en créant Le Lieu Unique, Jean Blaise est devenu directeur du Voyage à Nantes, une structure qui gère à la fois l’offre culturelle de la ville et l’attractivité touristique. C’est dans ce cadre qu’il vient de lancer le parcours Traversée moderne d’un vieux pays, qui va de Nantes au Mont-Saint-Michel en passant par Rennes et Saint-Malo. C’est bien sur l’image de la Bretagne que Jean Blaise s’appuie pour attirer des touristes, notamment asiatiques. Car il l’affirme : Nantes, sans la Bretagne, n’existe pas à l’international.

La Bretagne fait sauter la banque !

Le président du Crédit Mutuel Arkéa Jean-Pierre Denis revient pour Bretons sur les raisons qui mènent son groupe à reprendre son indépendance vis-à-vis de la Confédération nationale du Crédit Mutuel. Un combat qui n’est pas anodin pour une banque à l’ancrage breton profond…Lire la suite

Pierre Méhaignerie, “Si tout est concentré dans les métropoles, la Bretagne ne sera plus la Bretagne”

Le 19 avril dernier, à Locminé, une matinée de réflexion coorganisée notamment par le maire de Vitré, Pierre Méhaignerie, et le géographe Jean Ollivro réunissait des personnalités aux opinions politiques et aux statuts très variés – du maire de Carhaix, Christian Troadec, à l’ancien maire de Quimper, Bernard Poignant, en passant par le député Paul Molac, pour réfléchir à l’avenir de la Bretagne. En toile de fond : l’opposition à un modèle de développement qui privilégie la centralisation dans les métropoles au détriment des villes moyennes et des territoires ruraux…Lire la suite

Pierre Méhaignerie, “Si tout est concentré dans les métropoles, la Bretagne ne sera plus la Bretagne”

Le 19 avril dernier, à Locminé, une matinée de réflexion coorganisée notamment par le maire de Vitré, Pierre Méhaignerie, et le géographe Jean Ollivro réunissait des personnalités aux opinions politiques et aux statuts très variés – du maire de Carhaix, Christian Troadec, à l’ancien maire de Quimper, Bernard Poignant, en passant par le député Paul Molac, pour réfléchir à l’avenir de la Bretagne. En toile de fond : l’opposition à un modèle de développement qui privilégie la centralisation dans les métropoles au détriment des villes moyennes et des territoires ruraux.

Stéphanie Stoll, “Après 40 ans d’existence, Diwan doit encore se battre”

Elle n’a appris le breton que sur le tard, et mesure d’autant plus la chance qu’ont ses trois enfants et tous les autres scolarisés dans les écoles Diwan de pouvoir pratiquer cette langue en immersion. Présidente du réseau depuis 2015, Stéphanie Stoll parle avec passion de ce modèle éducatif qui a fait ses preuves depuis sa création en 1977 mais qui reste toujours confronté à des difficultés financières et à des préjugés tenaces…Lire la suite

“On se battra, on n’a plus rien à perdre”

Secrétaire départementale du syndicat Force ouvrière dans le Finistère, Nadine Hourmant est aussi salariée de Doux. Ses interventions télévisées lors du dépôt de bilan de son entreprise, en 2012, avaient marqué, tout comme ses prises de position au moment du mouvement des Bonnets rouges. Alors que Doux replonge dans une période de turbulence, Nadine Hourmant revient sur son parcours et sur la situation du groupe et de ses salariés.

Pascal Ory, qu’est ce que le populisme ?

Professeur d’histoire à l’université Paris-1, Pascal Ory vient de faire paraître Peuple souverain, un ouvrage de réflexion historique sur la notion de populisme. Originaire de Rennes, il a aussi vécu et analysé les évènements de Mai 68. Spécialiste de l’Occupation, il a été l’une des voix favorables à la réédition des pamphlets antisémites de Céline dans le débat initié par Gallimard…Lire la suite