Accueil » Articles » Economie » Gildas Loaëc, la classe américaine

Gildas Loaëc, la classe américaine

En dix ans, la marque Kitsuné est passée de projet mûri dans la tête d’un Japonais et d’un Breton à référence de la sape version créateur. Son copropriétaire, Gildas Loaëc, qui vient d’ouvrir une boutique à New York, avance avec le masque de la prudence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez utiliser ces tags HTML et attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>