Accueil » Actualités » Le tourisme breton a une belle carte à jouer

Le tourisme breton a une belle carte à jouer

Malgré les conditions particulières auxquelles doit faire face le secteur touristique en cette avant-saison estivale 2020, le fondateur du Guide du routard, Philippe Gloaguen, prône l’optimisme. Bigouden d’origine, il s’en explique, raconte ses propres souvenirs de vacancier et livre son admiration pour sa région de coeur...
Philippe Gloaguen

Bretons : L’été qui se profile s’an­nonce très particulier…

Philippe Gloaguen : Le secteur touristique a perdu trois mois, et c’est irrécupérable désormais. Les professionnels vont devoir s’en accommoder et espérer un rapide retour à la normale. De mon point de vue, le confinement a peut-être été excessif mais il a été lié à l’absence de tests qui au­raient permis de mettre en qua­rantaine seulement les personnes malades et fragiles. L’économie est à la renverse, pour longtemps. Mais il faut relativiser : mon père a bien connu la guerre, ce qu’on vit est insignifiant à côté de ce qu’a vécu sa génération.

La Bretagne, un des territoires les plus touristiques de France, peut-elle particulièrement souffrir de la situation actuelle ?

J’aurais plutôt tendance à pen­ser que le tourisme breton a une belle carte à jouer. Durant cet été 2020 où il est recommandé aux Français de ne pas partir trop loin, certains vacanciers du coin, qui n’ont pas forcément cette ha­bitude, peuvent saisir l’occasion pour rester dans leur secteur et découvrir ou redécouvrir leur région. Cela peut compenser les pertes liées à la baisse des visi­teurs étrangers, d’autant que la Bretagne n’est pas forcément leur destination la plus prisée en France. Et d’après les chiffres de Brittany Ferries, les Britanniques semblent faire leur retour après une baisse de fréquentation liée au Brexit ces dernières années.

Que représente la région sur la carte de France des vacanciers ?

Sa richesse touristique est ex­ceptionnelle. La preuve : elle est la seule région française à dis­poser de deux Guides du rou­tard, l’un traitant de la Bretagne nord, et l’autre, de la Bretagne sud. Une Bretagne sud qui en­globe la Loire-Atlantique, je tiens à le préciser ! C’est d’ailleurs l’une des autres particularités du sec­teur : la Loire-Atlantique est le seul département à apparaître dans deux Guides du routard dif­férents puisqu’il figure également dans celui consacré aux Pays de la Loire, afin de contenter tout le monde.

 

(…)

 

Retrouvez la suite de cet entretien dans le magazine Bretons n°166 de juillet 2020

Bretons n°166 - juillet 2020

Bretons n°166 – juillet 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez utiliser ces tags HTML et attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>