Accueil » Articles » Politique

Politique

Inès Léraud

Dans Algues vertes – L’histoire interdite, la journaliste expose les enjeux de ce dossier qui empoisonne la région depuis des décennies. Elle pointe dans cette BD les conséquences de la dépendance de la Bretagne au modèle de l’agriculture intensive, sans masquer les responsabilités de chacun, industriels comme élus.

Florian Le Teuff

Entré cette année en politique, le militant associatif est le nouvel adjoint de la maire de Nantes, Johanna Rolland, en charge des “enjeux bretons”. Un poste créé pour faire avancer, notamment, la question de la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne.

Yves Cochet: “Le Coronavirus peut être le déclencheur de l’effondrement de notre civilisation »

Il y a un an, Bretons allait à la rencontre de l’ancien ministre de l’environnement, devenu l’un des penseurs de la Collapsologie. Yves Cochet nous expliquait ainsi que l’effondrement de nos sociétés était proche et que l’un des éléments déclencheurs de ce collapse pourrait être une pandémie mondiale. Alors que le Covid-19 est apparu, il réaffirme son analyse…Lire la suite

Patrick Le Lay

Patrick Le Lay

Après sa disparition le 18 mars dernier, Bretons vous fait redécouvrir l’homme qui aura dirigé TF1 pendant vingt ans, faisant de sa chaîne la plus puissante d’Europe. Toute sa vie aura aussi été orientée vers la Bretagne, créant TV Breizh, et s’avérant l’un de ses militants les plus percutants.

Jimmy Pahun

Le député du Morbihan, élu d’une circonscription qui va d’Auray à Belle-Ile en passant par Port-Louis, possède un parcours atypique. Ancien skippeur de compétition, puis commentateur sportif pour Canal+, il s’est lancé en politique, enthousiasmé par Emmanuel Macron.

“Mon ennemi, c’est le jacobinisme”

André Lavanant est le président du mouvement Pour la Bretagne. Il est aussi l’une des chevilles ouvrières de la plateforme Oui la Bretagne pour les élections régionales de 2021. Ancien président de Diwan, militant culturel reconnu, il a choisi de se tourner vers le combat politique.

Ana Sohier: “Rennes ne doit pas devenir un Paris breton”

Déléguée au patrimoine et à la politique linguistique de la mairie de Rennes, membre de l’UDB, l’Union démocratique bretonne, cette jeune femme de 37 ans affiche son désaccord sur la “métropolisation” de sa ville. Le pays de Rennes s’apprête à recevoir 160 000 nouveaux habitants d’ici 2040. Une arrivée massive qui participerait à la perte d’identité de la ville…Lire la suite